La colère du personnel ne faiblit pas à l'hôpital de Moze

Img 5435

Voici, ce que l'on pouvait lire, ce mardi 8 octobre 2019, sur une pancarte devant l'hôpital de Moze !

Ce message était adressé à la direction, au conseil d'administration de l'association de Moze mais aussi aux tutelles (ARS, conseil départemental 07), ainsi qu'au gouvernement pour exiger des moyens...

Le personnel hospitalier a, une nouvelle fois, manifesté son désarroi et sa colère, face à l'inertie de la direction et des pouvoirs publics concernant le manque de moyens humains et matériels pour assurer une prise en charge de qualité pour les résidents et les patients.

Img 5440

Parmi les revendications portées par le personnel en grève :

- La réorganisation des soins et de l'hôtellerie, mise en place le 3 juin dernier, par la direction. 4 mois, plus tard, le constat est flagrand : "Cette réorganisation est catastrophique, tant sur le plan humain, qu'organisationnel, à tel point qu'une grande majorité du personnel est épuisé et les conditions de travail se sont fortement dégradées ! Le personnel demande un effectif adapté à la charge de travail.

Img 5438

- Des moyens matériels, un lit douche pour le service EHPAD 2, ainsi qu'un lève personne et un verticalisateur, pour le service médecine SSR. Ce service ne dispose d'aucun de ces outils. Les aides soignantes sont obligées de faire le va-et-vient et d'emprunter ce matériel dans le service adjacent de l'EHPAD, générant des pas inutiles et une fatigue supplémentaire, avec un risque d'accident du travail, si le matériel n'est pas disponible...

Img 5437

- Des primes qui sont alouées à certains salariés et non à d'autres, causant une différence de traitement (AMP...).

- Et une revalorisation de la valeur du point conventionnel significative. Depuis décembre 2010, le point a augmenté de 0,5 % en juillet 2017 et de 0,5 % en juillet 2018, soit 1 % en 9 ans ! Alors que le SMIC augmente entre 1 et 1,5 % par an. En quelques années, plus de la moitié du personnel est devenu smicard à Moze !

Img 5469

A 16 h, une délégation a été reçu par la direction et le vice président de l'association. Mais, aucune revendication n'a abouti pour l'instant. Le personnel ne désarme pas et reste déterminé à se faire entendre...

Img 5467

Le personnel a reçu le soutien d'usagers, de la coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, ainsi que d'autres syndicats CGT de l'Union Locale CGT du Cheylard et sa région, d'hopitaux et EHPAD (le Cheylard, les Genets...).

Img 5459

Ob 82710f onlacherien 1

 

L'actu ACTUCGTMOZE