Billets de cgtmoze

« Ségur de la santé » : mobilisé.e.s et déterminé.e.s à se faire entendre

Cela fait plusieurs années que la CGT dénonce l’absence de véritables négociations, le manque d’une réelle concertation et d’un réel dialogue social concernant les politiques de santé et d’action sociale... Voir la suite dans le communiqué joint :

Cp55 sans contact 3 page 001

Telechargement 3

Communiqué-presse-cgtsanté-ségur-santé-mobilisé-déterminé.pdf

 

Ségur de la Santé : mythe ou réalité ?

Pendant que l’austérité continue de faire des dégâts dans les établissements sanitaires et sociaux, que les fermetures de services et de lits reprennent comme si rien ne s’était passé ces dernières semaines dans notre pays, le gouvernement ouvre son « Ségur de la Santé ». Alors, mythe ou réalité ? Qu’en attend la CGT, que va-t-elle porter comme exigences ? Quelles perspectives d’actions ? Mireille Stivala, secrétaire générale de la fédération CGT de la Santé Action Sociale répond.

Coronavirus ; Manque de moyens et entraves de l’inspection du Travail

Julien est le secrétaire général du syndicat CGT des inspecteurs du Travail. Il nous parle des mesures ultralibérales qui ont réduit les droits des salariés et les prérogatives des IRP, du manque de moyens de l’inspection du travail, des entraves. Pour finir, il évoque la décision honteuse de la ministre du Travail qui a sanctionné Anthony Smith, un inspecteur du travail de la Marne, pour avoir prescrit l’utilisation de masques pour des aides à domicile, tout en ayant effectué des rappels de la règlementation aux entreprises du secteur.

Coronavirus : forte surcontamination des personnels soignants selon la CGT

Au moins 12 000 salariés des hôpitaux, cliniques, Ehpad et autres établissements sociaux ont été contaminés par le coronavirus, selon une enquête présentée lundi par la CGT-Santé, qui met en évidence un taux de contamination dix fois supérieur à celui de la population française.
 

Ce n'est que la partie émergée de l'iceberg, mais les récents retours du terrain sont éloquents : 11 844 employés des établissements sanitaires, sociaux et médicosociaux ont été « atteints par le Covid-19 », selon les remontées de 356 syndicats locaux entre le 20 et le 27 avril.

Rapporté aux quelque 545 000 salariés représentés par ces organisations, la prévalence du virus dépasse donc 2 % parmi les personnels, un taux « onze fois supérieur à la population générale », a souligné Laurent Laporte, cadre de santé en Gironde, lors d'une conférence de presse.

À ce jour, Santé publique France recense, en effet, un peu plus de 131 000 cas confirmés de coronavirus, soit moins de 0,2 % des 67 millions d'habitants du pays.

« On compare certes des chiffres partiels du gouvernement avec des chiffres partiels de la CGT, mais cet écart ne pourra pas être comblé statistiquement », a affirmé Philippe Crépel, infirmier dans le Nord.

« Nous pensons que ces chiffres sont en dessous de la réalité », a ajouté Mireille Stivala, secrétaire générale de la CGT-Santé, dénonçant « le manque de transparence » des directions hospitalières sur l'ampleur de l'épidémie parmi les personnels.

Des directions aussi mises en cause pour ne pas avoir empêché, sinon encouragé, le maintien de personnels contaminés dans les services : 15 % des syndicats locaux en ont fait état, avec une proportion plus élevée dans les grands établissements (plus de 1 500 salariés).

SOURCE NVO : https://nvo.fr/filsocial/coronavirus-forte-surcontamination-des-personnels-soignants-selon-la-cgt/

Soutien à notre camarade Anthony Smith

Notre camarade Anthony Smith, inspecteur du travail dans le département de la Marne, a été suspendu par le Ministère du Travail.

Quelle faute ? Celle d’exercer ses missions pour exiger des mesures de protection de salariées d’une association d’aide à domicile, emplois précaires exercés principalement par des femmes invisibles dont l’utilité sociale est aujourd’hui mise en lumière.

Petitionenligne