Arrêts de travail : encore des sanctions pour les salarié·e·s !

Pour maîtriser les dépenses d’indemnisations des arrêts de travail, le rapport Bérard-Oustric-Seiller préconise que ce soit encore les travailleurs qui trinquent et payent.

La CGT ne peut être qu’en opposition avec l’analyse et les préconisations qui sont faites dans ce rapport réalisé à la demande du premier ministre.

Ce n’est plus à prouver : l’augmentation constante des arrêts de travail est d’abord due à l’allongement de l’âge du départ en retraite. Qui peut ignorer que la réalité de l’entreprise et ses modes d’organisations ne génèrent que pénibilité et souffrance au travail, et ne fait que s’aggraver avec l’âge. Ce constat a même contraint le gouvernement a concédé une négociation sur la santé au travail...

240 f 27241972 48wzixn56zkdm9d61h3ikx7dsyi3yzps

 

L'actu