Assurance chômage : qui est vraiment responsable de l’échec ?

Après « l’échec » de la négociation assurance chômage, Emmanuel Macron vient de se livrer à une belle opération de communication qui relève du scandale, avec une opération de destruction menée depuis plusieurs mois.
 

De quel « échec »  parle-t-on ? De ne pas avoir accepté, pour les syndicats, pour une fois unanimes, de baisser les droits des chômeurs ? Ou bien faut-il interroger la responsabilité d’avoir refusé côté patronal toute mesure contre la précarité, pourtant « promesse » de Macron ?

La lettre de cadrage du gouvernement dès le début de la négociation réclamait 1,3 milliards par an d’économies sur le dos des chômeurs. Au passage la promesse de campagne de Macron d’instaurer un bonus-malus sur le recours abusif aux contrats précaires a disparu.

240 f 27241972 48wzixn56zkdm9d61h3ikx7dsyi3yzps

 

L'actu