ACTUCGTMOZE

Saint-Agrève : une série de préavis de grève en juin à l'hôpital de Moze

Les salariés de l'hôpital de Moze à Saint-Agrève continuent leur lutte contre le projet de réorganisation des services de soins, d'hôtellerie et du ménage qui doit débute ce lundi 3 juin.

"A la demande des salariés", le syndicat CGT de l'hôpital a déposé une série de préavis de grève couvrant tous les jours du mois de juin.

Des actions se mettent en place avec des rassemblements devant l'hôpital. Le premier a eu lieu samedi 1er juin avec un pique-nique revendicatif et festif, le même jour que la MOZ'bilisation pour récolter de l'argent pour reconstruire les bâtiments. "Ce sera sans les salariés qui boycotteront pour la deuxième année consécutive cette festivité, non pas qu'ils sont en désaccord sur le principe mais du fait d'un mépris total et constant des dirigeants de leur établissement", avait prévenu le syndicat CGT.

Ce lundi 3 juin, en début d'après-midi, une délégation devait être reçue par la direction et le bureau du conseil d'administration pour les négociations autour des revendications.

Mardi 4 juin à partir de 19 h 30, le conseil d'administration de l'association de Moze se réunit à 20 heures.

D'autres actions suivront "suivant l'évolution des négociations".

Source la Commère 43 :https://www.lacommere43.fr/dans-le-07/item/23659-saint-agreve-une-serie-de-preavis-de-greve-en-juin-a-l-hopital-de-moze.html

Lire la suite

Saint-Agrève : une série de préavis de grève en juin à l'hôpital de Moze

Les salariés de l'hôpital de Moze à Saint-Agrève continuent leur lutte contre le projet de réorganisation des services de soins, d'hôtellerie et du ménage qui doit débute ce lundi 3 juin.

"A la demande des salariés", le syndicat CGT de l'hôpital a déposé une série de préavis de grève couvrant tous les jours du mois de juin.

Des actions se mettent en place avec des rassemblements devant l'hôpital. Le premier a eu lieu samedi 1er juin avec un pique-nique revendicatif et festif, le même jour que la MOZ'bilisation pour récolter de l'argent pour reconstruire les bâtiments. "Ce sera sans les salariés qui boycotteront pour la deuxième année consécutive cette festivité, non pas qu'ils sont en désaccord sur le principe mais du fait d'un mépris total et constant des dirigeants de leur établissement", avait prévenu le syndicat CGT.

Ce lundi 3 juin, en début d'après-midi, une délégation devait être reçue par la direction et le bureau du conseil d'administration pour les négociations autour des revendications.

Mardi 4 juin à partir de 19 h 30, le conseil d'administration de l'association de Moze se réunit à 20 heures.

D'autres actions suivront "suivant l'évolution des négociations".

Source la Commère 43 :https://www.lacommere43.fr/dans-le-07/item/23659-saint-agreve-une-serie-de-preavis-de-greve-en-juin-a-l-hopital-de-moze.html

Lire la suite

Vif succès de la manifestation des salariés ce samedi 1 juin 2019 devant l'hôpital de Moze

Img 20190601 124618

" Salariés de Moze EN COLÈRE " !

Une bonne cinquante de salariés, soit presque la moitié de l'effectif et 99 % du personnel assigné grèviste ont manifesté ce samedi 1 juin devant l'hôpital de Moze, avec un pique nique revendicatif.

Soutenu par une vingtaine d'usagers ou sympathisants, les salariés de Moze protestent contre une nouvelle organisation des services de soins, de l'hotellerie et du bionettoyage qui va débuter, ce lundi 3 juin 2019.

Un préavis de grève déposé par nos soins, court jusqu'au 30 juin.

"Nous sommes déterminés à mettre la pression sur la direction et le conseil d'administration pour maintenir des soins de qualité envers les patients et les résidents accueillis dans notre hôpital" propos d'une salariée.

" Cette réorganisation, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase !! " propos d'une salariée.

Il est vrai que depuis 2 ans, la direction et le conseil d'administration de l'association de Moze ont dénoncé les usages conventionnels et tous les accords d'entreprise. Chaque salarié a perdu de nombreux acquis !

A celà, s'ajoute le gel des salaires pour cette année encore ! Aujourd'hui, la moitié du personnel se retrouve au SMIC, c'est INADMISSIBLE !

Il y a de quoi être en COLÈRE !

Ce cri de désespoir, c'est avant tout pour nos résidents et nos patients qui sont dans les murs de cet établissement ! Nous demandons d'avoir les moyens de nous occuper correctement, dignement et humainement de ces derniers, à travers de bonnes conditions de travail !

Cette journée de mobilisation devant l'hôpital étaient aussi symbolique afin d'interpeller les gestionnaires de cet établissement, car la quasi totalité du personnel a boycotter la journée de Moz'bilisation. Un véritable désaveu pour la direction et le conseil d'administration !

Le personnel est bien conscient de la fragilité financière de l'établissement, comme beaucoup d'autres dans le pays, néanmoins, il est dévoué à chaque instant, 24 h/24 et demande un minimum de RESPECT ET RECONNAISSANCE.

Ce lundi 03 juin, une délégation sera reçue par la direction et la présidence du CA pour éventuellement négocier sur les revendications portées par les salariés.

D'autres actions sont programmées si les négociations n'aboutissent pas !

Le conflit pourrait se durcir dans les jours et semaines à venir ! 

Lire la suite

Manifestation à Saint-Agrève, ce 05 février 2019 !

Dsc03940

Ce mardi 05 février, les manifestants n'ont pas hésité à braver la neige tombée en abandance, le week-end dernier à SAINT AGREVE, sur le plateau ardèchois.

Dés 10 h, ils étaient plus d'une cinquantaine d'agents à se rassembler devant l'hôpital de Moze pour dire leur "RAS LE BOL" de la politique d'austérité que mène la direction et le conseil d'administration au sein de l'établissement.

Ils faut rappeler que la totalité des usages conventionnels, les accords IRP et CHSCT (c'est peu dire de l'intérêt du dialogue social !) et l'accord RTT ont été dénoncés en 18 mois.  

Une réorganisation des services de soins, que le personnel soignant conteste, est la goutte d'eau qui fait déborder le vase...  

L'après-midi, ils étaient une centaine à manifester dans les rues de Saint-Agrève contre la politique du gouverment et pour une justice sociale... afin d'obtenir :

- Une augmentation du SMIC, du point d’indice pour les fonctionnaires, de tous les salaires et pensions, ainsi que des minimas sociaux

- Le rétablissement de l’ISF et une réforme de l’impôt sur le revenu pour une plus grande progressivité

- Un allègement de l’impôt indirect (TVA et taxes sur les carburants)

- Le paiement des impôts en France des grandes sociétés et la taxation des dividendes versés aux actionnaires

- La lutte contre la fraude fiscale (estimée en France à : 100 milliards d’euros pour 2018)

- La suppression des aides publiques aux entreprises qui ne servent ni l’emploi, ni la hausse des salaires, ni l’investissement et qui mettent à mal la protection sociale

- Une Sécurité Sociale de haut niveau, solidaire, intergénérationnelle, seul rempart contre la misère et la précarité

- Le développement des services publics, partout sur le territoire, avec des moyens suffisants en personnels formés et correctement rémunérés

- Le respect des libertés publiques tel que le droit de manifester…

Gilets rouges, gilets jaunes, blouses blanches, sans gilet... 

TOUS ENSEMBLE dans LA LUTTE...

Lire la suite

Ce vendredi 25 mai, une nouvelle fois, nous avons exprimé notre colère !

Img 1623

OUI, les agents de l'hopital sont en COLÈRE !

Et ils l'ont fait savoir, encore une fois, ce vendredi 25 mai à 17 h en manifestant devant l'hôpital pour protester contre la dénonciation de l'accord RTT 35 h, début janvier.

Ils étaient venues avec la ferme intention d'interpeller les adhérents de l'association de Moze qui tenaient leur assemblée générale à 18 h. Mais, nos courageux administrateurs ont décidé de reporter leur assemblée générale à 21 h pour éviter toute confrontation !

Img 1624
 
Une délégation des représentants du personnel a été reçu lors de la manif, à 17 h 30 par la direction, le président et le trésorier du conseil d'admnistration. 
 
Après un long moment d'échange, ils ont obtenu la réouverture des négociations portant sur l'accord RTT. 
 
 On notait la présence de l'inspection du travail qui a participé à la délégation et suivra le bon déroulement des futures négociations. 
 
Les hospitaliers étaient soutenus dans leur combat par des usagers, par les unions locales CGT du cheylard et d'Annonay, du secrétaire départemental de l'Union départementale CGT M. VIGOUROUX Eric.
 
Img 1627
 
M. BAL Pierre est intervenu pour l'Association de défense de l'hôpital et Mme DEJEAN Martine pour la France insoumise.
 
Ils ont apporté leur total soutien au personnel en grève ! 
 
Img 1635

Le personnel de l'hôpital de Moze s'est mobilisé, ce mardi 15 mai 2018

Img 1564 1

À l'appel du syndicat CGT, une bonne cinquantaine d'agents ont manifesté durant près de 2 heures, de 14 h à 16 h, ce mardi 15 mai, pour exprimer leur colère, envers la direction et le Conseil d'Administration de l'Association de Moze, gestionnaire de l'établissement qui depuis l'automne dernier, qui ont entrepris un véritable massacre des conquis sociaux des travailleurs de cet établissement, en dénonçant les usages conventionnels, les accords IRP et CHSCT et pour finir l'accord RTT.

Des agents grévistes et assignés continuaient à assurer les soins et la sécurité auprès des patients et résidents.

Img 1568 14

À travers ces dénonciations, c'est toute l'organisation des soins de l'hôpital et de l'EHPAD qui est remise en cause par la direction, qui entrainera inéluctablement des mauvaises conditions de travail et donc, une forte dégradation de la qualité des soins. 

Nous refusons que le personnel soit une variable d'ajustement, à un Plan de Retour à Equilibre, imposé par l'autorité de tutelle (ARS), où seul l'aspect financier est pris en compte, en mettant en place une nouvelle organisation de travail managériale et libérale, où la déshumanisation et l'HÔPITAL - ENTREPRISE seraient légion.

Le personnel en lutte a reçu le soutien de quelques usagers, de résidents de l'EHPAD, de la coordination nationale de défense des hôpitaux de proximité, de l'Union Locale CGT du Cheylard...

Img 1568 1

Notre organisation syndicale avait demandé à être reçu par la Direction, afin d'engager de véritables négociations portant sur les revendications légitimes suivantes : 

Suite à la dénonciation des usages conventionnels :

  • ​​​​​​​​​​​Ancienneté :  progression linéaire à hauteur de 1 % par an pour tous ;
  • Fériés non travaillés : égalité entre agents, récupération pour tous ;
  • Promotion : maintien de l’ancienneté lors d’une promotion ;
  • Prime départ retraite : application avant recommandation patronale ;

Suite à la dénonciation de l’accord RTT en date du 8 janvier 2018, nous exigeons :

  • Le maintien du socle de l’accord existant avec notamment :
  • Une durée quotidienne et une amplitude de travail respectant une qualité de vie des agents et permettant d’avoir de bonnes conditions de travail ;
  • Un week-end (samedi-dimanche) en repos par quinzaine à minima et deux week-ends sur trois(samedi-dimanche) en repos pour les IDE.
  • La mensualisation ;
  • Le maintien des cycles ;
  • La planification mensuelle ;
  • Les pauses existantes rémunérées ;
  • La majoration des heures supplémentaires ;

Suite à la revalorisation du coefficient des aides-soignantes :

  • Revalorisation du salaire des AMP au même titre que les aides-soignantes, à travail égal = salaire égal ;

Pour seule réponse, la direction nous a fait part de son absence !

Nous tenons à souligner que contrairement,à ce qui a été écrit dans le Dauphiné Libéré du 15 mai 2018, lors d'une interview avec la direction, nous n'avons en aucun cas, sollicité des revendications syndicales (heures de délégation, formation..). Nous considérons celà, comme du détournement d'information afin de discréditer le mouvement !

Les agents en lutte sont déterminés à se faire entendre et à obtenir des avancées significatives par de prochaines actions et à durcir le mouvement !

Arton1166 a7392